samedi 29 mars 2014

Séance 2

D- Le management : art ou science ?
La première question que l’on peut se poser est de savoir si le management est une science.
Selon S. Hunt, une science se caractérise par quatre conditions :
·         Une matière distincte des autres disciplines,
·         La description et la classification de cette matière indiquant son contenu et ses relations avec les autres disciplines,
·         L’existence de lois ou de principes observables, impliquant une certaine régularité et uniformité,
·         Une méthode scientifique d’approche et d’analyse des principaux objets de la matière (en l’occurrence les organisations).
 On peut répondre pour le management de façon positive à ces quatre conditions.
·         Le management est une science de l’action appliquée à la conduite des organisations.
·         Les méthodes utilisées pour observer le fonctionnement des organisations sont des méthodes scientifiques qui permettent la conceptualisation de certains principes et leur généralisation.
·         Évidemment il s’agit d’une science humaine, et rien ne dit qu’un principe observé dans une situation sera reproductible à une autre situation.
 En tant que science, le management oscille entre plusieurs pôles qui le caractérisent et lui donnent ses spécificités :
– C’est un corps d’objectifs et de connaissance qui représente ce que la réflexion en management a produit de meilleur.
– Une alternance entre théorie et pratique. C’est dans cet aller-retour entre ces deux pôles que le management a acquis progressivement le statut de science sociale. Les premiers théoriciens du management étaient le plus souvent des anciens dirigeants d’entreprises, ou encore des conseillers d’entreprise.
– C’est un ensemble de connaissances systématiques, accumulées et reconnues permettant de comprendre les vérités générales concernant l’entreprise.
Il n’est pas une science exacte comme la chimie, par ce qu’il traite de facteur humain.
– Une itération entre connaissance et prescription. Le management se veut une science de l’action. Bien peu de théoriciens du management ne souhaitent pas voir leurs théories mises en pratique au sein des organisations.
En tant qu’art, le management est considéré comme étant  une aptitude créatrice personnelle doublée d’une aptitude à obtenir des résultats. C’est la capacité de création est développée par l’observation des problèmes, des événements et des possibilités offertes, tandis que l’expérience, la pratique et l’étude des résultats développe l’efficacité.
II - Le management et les autres concepts 
Le mot « management » est très employé dans les entreprises et recouvre plusieurs significations.  Dans la plupart du temps est synonyme de « gestion » ou de « direction », mais il recouvre également d'autres concepts. 
1 - La gestion
Du latin gestĭo, le concept de gestion se réfère à l’action et à l’effet de gérer ou d’administrer. Gérer, relève de l’ordre du calcul c’est :
·         Prendre des mesures conduisant à la réalisation d’une affaire ou d’un souhait quelconque.
·         Mettre en évidence une solution, épuiser la logique d’une situation (quantitatif), prendre une série de décisions cohérentes.
·         Un acte tourné essentiellement vers les moyens.
Manager, c’est trouver une solution qui n’est pas forcément contenue dans les données du problème, c’est optimiser le cadre des contraintes
2 - Le leadership
En repartant des écrits de Peter Drucker, On peut définir le leadership comme étant une autorité d’influence, basée les relations que le leader noue avec les membres d’un groupe. Être un leader est une reconnaissance, et non un statut.
Il existe de nombreuses définitions du leadership, certaines très larges, d’autres plus restreintes.
Le leadership se définit souvent comme suit : La capacité d'un individu à influencer un groupe de personnes à endosser son objectif personnel et de partager sa vision du même objectif.
Cette définition recouvre toutefois l’essentiel de cette notion. Le leadership c’est :
·         La capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe
·         Pour atteindre un but commun
·         Dans une relation de confiance mutuelle
·         Et pour une durée limitée
3 – La stratégie
Le concept de « stratégie d’entreprise » s’inspire du vocabulaire militaire (manœuvre réfléchie), il souligne le comportement spécifique de l’entreprise et ses choix pour affronter la concurrence et survivre dans un environnement risqué.
La stratégie apparaît comme la description de la façon par laquelle l'entreprise se propose de mobiliser ses ressources pour accroître sa compétitivité et développer de nouvelles actions.  …..Une stratégie bien menée consiste à éviter les pièges de la croissance.
Elle doit permettre d’assurer un avantage concurrentiel défendable sur longue période. Elle détermine donc le type de développement et le rythme de croissance de la firme »Michael Porter
La stratégie consiste à définir les orientations générales permettant à l'entreprise de détenir un avantage concurrentiel durable".
La stratégie doit permettre à l'entreprise d'atteindre ses objectifs en termes de compétitivité et de profit.
C'est une réflexion entre la relation entreprise-environnement qui implique des choix en termes d'activité et d'allocation de ressources
4 – La gouvernance
De l'anglais, governance, gouvernement, venant du latin "gubernare", diriger un navire.
La gouvernance désigne l'ensemble des mesures, des règles, des organes de décision, d'information et de surveillance qui permettent d'assurer le bon fonctionnement et le contrôle d'un Etat, d'une institution ou d'une organisation qu'elle soit publique ou privée, régionale, nationale ou internationale. 
La gouvernance d'entreprise est l'ensemble des  processus, réglementations, lois et  institutions influençant la manière dont l'entreprise est dirigée, administrée et contrôlée.
La gouvernance comprend aussi les relations entre les nombreux acteurs impliqués et les objectifs qui gouvernent l'entreprise. Les principes de la bonne gouvernance sont les suivants :
·      Des principes d’équité, de transparence et de responsabilité
·      Un système et des processus institutionnels pour piloter et contrôler les entreprises
·      Des règles et des mécanismes d’incitation au travers desquelles le management d’une entreprise est dirigé et contrôlé.
·      Une série de mécanismes de contrôle interne et externe qui réduisent les conflits d’intérêt entre managers et actionnaires, résultant de la séparation entre propriété et management


dimanche 23 mars 2014

Séance 1 

Introduction générale
Le management est une discipline relativement récente, mais qui prend dans nos sociétés une place de plus en plus importante. Il constitue un enjeu culturel, idéologique, théorique et politique important, qui dépasse de loin les seules entreprises, car sa philosophie et sa mentalité se répandent dans toutes les sphères de la vie sociale.
L’essence du management consiste à saisir les opportunités et les menaces de changement de l'environnement, à identifier les forces et faiblesses inconnues de l'entreprise et à développer les politiques et les programmes pour atteindre les objectifs essentiels. P. Drucker parle de pouvoir effectif de l'entreprise pour désigner sa capacité à créer de nouvelles opportunités.
I. Définition et délimitation du concept Management
La notion de Management s’est peu à peu développée dans les entreprises industrielles et bureaucratiques, puis dans les entreprises de services, au cours du 20ème siècle en Amérique. De naissance récente en tant que discipline, le concept de management revêt différentes signification selon la langue et la culture.
1.1.             LE CONCEPT DE MANAGEMENT : SIGNIFICATION ET ÉTYMOLOGIE
Il existe une très grande diversité de définitions apportées à ce jour au mot de Management.
 A - L’origine
Selon l’encyclopédie libre  :
  • Maneggiare : Mot italien qui signifie contrôler, manier et manipuler.
  • Manège  : Le mot français qui signifie faire tourner un cheval dans un manège.
  • Ménager : Dont le sens au XVIème siècle était de conduire son bien, sa fortune avec raison et ménagement.
  • Ménagement : Dont le sens au 18 ème siècle était d’avoir la responsabilité de quelque chose dont on’ est pas propriétaire.
D’après cette lecture, Le concept Management vient du terme anglais « manager » qui veut dire gérer, diriger, mais qui viendrait lui-même de l’italien maneggiare, (manier) qui aurait donné en français le mot manège (faire tourner un cheval dans un manège). Conduire, diriger, enseigner, motiver sont devenus des maîtres mots pour un individu qui gère ou qui aspire à gérer une organisation.
B – Signification
Il existe plusieurs définitions pour le terme management:
Pour Peter Druckerb(1954) : le management est définit comme « l’art d’organiser les ressources pour que l’entreprise réalise des performances satisfaisantes », il « (..) Concerne les êtres humains. Il vise à rendre les individus capables de performances communes, à rendre leurs forces efficaces et leurs faiblesses insignifiantes, c’est la mission de l’organisation et la raison pour laquelle le management est le facteur crucial, déterminant. (...) »
Selon R.A. THIETART (1996) : Le management est défini comme « un art ou une action, qui permet de conduire une organisation, de la diriger, de planifier son développement, de la contrôler. Il s’applique à tous les domaines d’activité de l’entreprise ».
Plane (2003) : y ajoute un objectif de performance : «le management est une activité humaine et sociale visant à stimuler les comportements, à animer des équipes […] à développer les structures organisationnelles et à conduire les activités d’une organisation en vue d’atteindre un certain niveau de performance».
Galambaud cité par Miralles (2007) définit le management comme « la recherche de la performance par le meilleur usage des ressources disponibles […] La logique gestionnaire comme le mode de management qui invente des règles désignant des acteurs en leur fixant un rôle au sein de processus de décision conduisant à la performance ».
Cet ensemble de définitions montre bien l’élargissement du champ d’étude: il s’agit de s’intéresser au phénomène organisationnel dans son ensemble, ce qui inclut toutes les formes d’organisations possibles. Pour définir le management, l’éventail des disciplines mobilisées est très large. Ce concept recouvre toutes les fonctions attachées à l’entreprise : l’organisation de production, la gestion des ressources humaines, le développement, la recherche ou l’innovation.
Autrement, il peut être conçu comme une démarche traditionnelle qui se traduit suivant un processus de planification, d’organisation, de direction et de contrôle des activités de façon à en tirer un rendement  optimal.
Ainsi, la polysémie du terme le rend difficile à définir, tant il ne peut être réduit au simple fait de gérer et de commander. Le terme management renvoie en effet à trois dimensions :
– une dimension dynamique, qui le voit constituer la clé de voûte de la prise en compte du changement et de l’environnement ;
– une dimension humaine, qui impose à la pratique de ne pas se limiter à la simple application de techniques (nécessaire prise en compte de la complexité de la nature humaine) ;
– une dimension dialectique qui fait du management une relation entre deux acteurs ou plus.
Ainsi, le Management c’est une façon :
1.       De diriger et de gérer rationnellement une organisation
2.       D’organiser les activités, de fixer les buts et les objectifs, de bâtir des stratégies.
C- Les facettes du management 
Selon, H. Mintzberg, 1998, le management peut être vu comme un « cycle d’action qui se succèdent les unes aux autres dans le temps et qui comportent : la définition de mission et la négociation des objectifs de chacun, la délégation des responsabilités aux collaborateurs adéquats, la formation requise pour l’épanouissement de ceux-ci, l’informationla communication pour le bon exercice des missions, la motivation des collaborateurs, le conseil (coaching) aux collaborateurs pour les aider à réussir, le contrôle et le suivi en temps opportun de l’exécution des tâches, l’évaluation des performances et la reconnaissance du mérite ».
En guise de conclusion on peut dire que :
·     Le management couvre toutes les facettes du leadership pour des individus, des groupes, des organisations et toutes autres structures.
  • Le management met en jeu des aspects socio-psychologiques, techno-économiques formels et/ou informels, etc.
  • Le management porte, sur des  considérations stratégiques, des dispositions tactiques et des activités opérationnelles.
  • Le management se manifeste dans la théorie et la pratique de façon multidisciplinaire.